Cambodge / S21 et les charniers de Choeung ek

Pas forcement le genre de lieux que l’on a envie de visiter lorsqu’on voyage, ces deux sites sont pourtant incontournables.

 

La prison de sécurité 21, ou S21 est aujourd’hui devenue le musée Tuol Sleng. En 1975, les khmers rouges transformèrent ce lycée en centre de détention et de torture. La visite des lieux est pour le moins éprouvante. Le contraste entre la banalité des salles de classe et les atrocités qui y ont été commises est frappant. De nombreuses pièces regroupent des séries de photos des victimes, mais également des panneaux de présentation des dirigeants khmers responsables de ces crimes. Chose étonnante alors que la plupart des anciens khmers n’ont à ce jour pas encore été jugés.
Entre 1975 et 1978 plus de 17000 détenus du S21 furent envoyés dans les charniers de Choeung Ek. A 15 km du centre de Phnom Penh ce lieux également appelé killing fields regroupait 129 charniers.
8985 personnes en ont été exhumées en 1980, mais de nos jours 43 charniers restent en place. Un stupa mémorial qui regroupe 8000 crânes fut érigé en 1988. Par endroits, des ossements et des vêtements, affleurent au sol le long des sentiers de cet ancien verger.

On ressent inévitablement à la sortie de ces lieux à quel point ces évènements sont contemporains au Cambodge. Comme si la page n’était pas totalement tournée et que pour l’instant l’important serait de rire et vivre.

Voir tous les articles sur le Cambodge

Voir la carte du Cambodge

  1. Tout d’abord merci d’avoir pris le temps de commenter cet article.
    Je n’ai personnellement pas eu ce genre de proposition, pour la simple raison que je ne prends jamais de guide. Ceci afin justement d’éviter les « pièges à touristes », mais aussi pour essayer de voir autre chose que ce que le circuit officiel propose.
    La proposition en elle même d’aller abattre quelques volatiles, peut paraître choquante. Mais personnellement ce que je trouve choquant, serait d’accepter cette proposition. Je ne pense pas que l’on puisse reprocher à un cambodgien d’exploiter un filon lorsqu’il en trouve un. Honte au premier touriste qui a demandé ce service… Plus généralement je pense que lorsqu’on voyage, nous avons une grande responsabilité. Je reviendrai par exemple sur les gamins qui posent pour des photos en réclamant un dollars dans certain lieux touristiques. Voir http://www.epphoto.fr/cambodge-le-village-flottant-de-chong-kneas/

  2. Bonjour,
    J’ai voyagé au Cambodge en 2005, on ne peut échapper à la visite de S21 et des Killing Fields lorsque l’on vient à Phnom Penh, c’est comme une évidence. C’est un des guides de la Guest House qui m’a fait faire le circuit à l’arrière de sa mobylette. J’ai été frappé par deux choses en dehors de l’horreur que peuvent inspirer ces lieux:
    1) C’est la joie et les rires des enfants qui vivent sur les Killing Fields et viennent poser devant l’objectif et les trous des charniers avec un grand sourire en faisant des V avec leurs doigts.
    2) La proposition de mon guide avant de partir, d’aller chercher au marché un ou 2 poulets (il m’a même parlé d’1 vache si je voulais) pour me rendre après mes 2 visites sur un champs de tir, tirer à la mitrailleuse sur mes poulets (ou ma vache!). Il parait que des touristes sont ok pour ça…
    Est ce que tu as eu ce genre de proposition?
    Si les enfants m’ont paru être comme des colombes porteuses de vie, la proposition de mon guide (qui n’était pas quelqu’un de malsain, la proposition était faite de manière très banale) m’a laissé une impression bizarre, et si je ne veux pas juger les cambodgiens car je crois qu’on a pas la même façon d’aborder la vie, je ne peux m’empêcher d’éprouver du mépris pour les touristes qui ont accepté la proposition.
    Je n’avais jamais eu l’occasion de partager mes impressions avec quelqu’un qui s’était rendu sur les mêmes lieux que moi…

    1. Merci pour votre commentaire et pour l’attention que vous avez prêtée à cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *