Cambodge / Les temples d’Angkor

Les temples d’Angkor, témoignages d’un empire disparu.

 

Systématiquement détruit par les khmers rouges, l’héritage culturel Cambodgien réside essentiellement dans les temples d’Angkor. Aussi de nombreux cambodgiens en quête de leur histoire, se mêlent au flot permanent des touristes.
Les bâtiments publics et les palais construits en bois ayant disparu, les temples sont les seuls restes du plus vaste complexe de l’ère pré-industrielle. De 802 à 1431, les différents rois rivalisèrent successivement dans la construction de sanctuaires. A son apogée, Le centre urbain s’étendait sur 400 km² et la surface totale atteignait 3 000 km².
On comprend aisément que la visite des temples ne peut se résumer à une journée. Deux jours sont un minimum pour avoir un aperçu de la diversité et de l’étendue du site. Marchandez un prix avec un touc touc pour plusieurs jours. En organisant le circuit, préférez éviter les clichés du genre « le lever de soleil sur Angkor Vat ». Sans quoi vous seriez condamnés aux terribles groupes de touristes. Faire le circuit inverse des guides touristiques, est une bonne façon de visiter les temples avec sérénité.

Voir tous les articles sur le Cambodge

Voir la carte du Cambodge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *