Cambodge / Kep et l’île du Lapin

Kep et l’ile du lapin

 

Fondée en 1908 par la haute société coloniale Française, Kep resta jusqu’en 1980 la station balnéaire des élites. Détruite et évacuée par les Khmers rouges, cette petite ville de la côte sud renait tout doucement depuis quelques années. Des quartiers entiers sont encore de nos jours en ruine. Les murs troués et noircis témoignent de la violence des actes qui ont étés commis ici. Mais de grands hôtels luxueux commencent à pousser rapidement à quelques centaines de mètres de là. En dehors d’une petite plage tranquille où les familles Cambodgiennes viennent se baigner, Kep n’est pas d’un grand intérêt. C’est par contre de là, que vous pourrez rejoindre l’ile du Lapin. A une demie heure de bateau de l’embarcadère de Kep, c’est un petit coin de paradis qui vous tend les bras. Aucune route ni construction n’est encore venue dénaturer cette petite île. Une communauté de pêcheurs de crabes y habite dans des cases en bambou. Après un long périple au Cambodge, on ne peut que rêver d’un séjour sur l’île du Lapin. Pour quelques dollars, vous pourrez passer la nuit dans un petit bungalow. Rien d’autre à faire ici, que de se prélasser sur la plage de sable fin bordée de cocotiers. Dégustez des crabes grillés face au coucher du soleil et savourez ce moment de luxe hors des sentiers battus…

Voir tous les articles sur le Cambodge

Voir la carte du Cambodge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *